Kamon Géométriques - Gravure

Options Produits

?
?
Cette combinaison d'options n'est pas disponible. Options remises à zéro.
Fabrication sur commande | Production : ~
Commandez aujourd'hui et nous expédierons avant le
En stock : expédition sous 2 jours ouvrés
Commandez aujourd'hui et nous expédierons avant le
Disponibilité : vers le (date d'expédition estimée)
N'étant pas en mesure de garantir la prochaine disponibilité produit, les commandes sont temporairement suspendues. Nous vous invitons à revenir consulter la disponibilité aux alentours du
Ce produit est en rupture de stock et définitivement arrêté. Il ne peut être commandé.
Sold out
¥1,000
Tarif variable selon options choisies
Hors taxe - Frais de port compris Hors Taxe- Supplément frais de port pour l'Afrique et l'Amérique du Sud
Sélectionnez toutes les options pour
activer le bouton d'ajout au panier.
La quantité sélectionnée est supérieure à la quantité disponible stock

Informations Produits & Tableaux des Tailles

  • Gravure de Kamon géometriques

    Les premiers guerriers d'élite du Japon, les samouraïs, provenaient des rangs moyens et inférieurs de l'aristocratie Heian. Leur sentiment d’appartenance est progressivement passé de la cour de Kyoto au bushidan, et l’idée d’une "classe guerrière" à part entière commenca à émergé. Pourtant, les frontières entre la noblesse et l'armée étaient encore floues, car à travers les mariages et les naissances, les quatre familles Fujiwara, Tachibana, Taira et Minamoto étaient non seulement toutes entrelacées, mais également liées à la lignée impériale et à ses différentes branches.

    Cependant, après la chute du clan Taira et la création du shogunat de Kamakura, une ligne plus nette a commencé à apparaître entre la noblesse (kuge) à Kyoto et les samouraïs (buke) à Kamakura, éloignant les deux mondes l'un de l'autre. Chaque partie développera finalement ses propres coutumes et sa propre culture.

    Cette distinction est aussi apparente dans le domaine des Kamon. Au début de la période Kamakura, les nobles utilisaient déjà des emblèmes complexes, mais lorsque Minamoto no Yoritomo a ordonné à ses guerriers d'adopter leur propre mon, ils ont le plus souvent proposé des conceptions très simplistes et non élaborées. Cela n'implique pas nécessairement un large fossé dans l'éducation, le goût et le raffinement entre les deux partis (bien que le parti de Kyoto ait sûrement vu les rustres de Kamakura comme un groupe de voyous), mais était probablement plus corrélé à un certain besoin d'efficacité : si les kamon devaient être utilisés sur le champ de bataille, ils devaient être assez simples pour être peints rapidement sur des bannières plutôt que brodés, ils devaient être facilement reconnaissables de loin et nécessitaient donc des motifs suffisamment distincts pour ne pas être confondus.

    Kamon 1

    Hojo Uroko (Les 3 écailles de serpent du clan Hojo).
    Régents (shikken) du shogunat de Kamakura, les Hojo ont magistralement manipulé l'échiquier politique pour priver leurs seigneurs, les shoguns de Minamoto, d'un véritable pouvoir gouvernemental. Le kamon du clan Hojo représente trois écailles de serpent disposées de manière pyramidale.

    Kamon 2

    Maru ni Mitsu Uroko (3 écailles de serpent dans un anneau).
    Une variante célèbre du Hojo Uroko, qui aurait inspiré l'emblème de la Triforce dans le jeu vidéo Legend of Zelda. Le design des triangles uroko semble avoir les grâces de l'industrie du jeu vidéo, car il a également inspiré le kamon imaginaire utilisé par le personnage principal de Ghost of Tsushima.

    Kamon 3

    Miura Mitsu Hikiryo (première version) (Les 3 bandes du clan Miura).
    Comme beaucoup des premiers mon guerriers, l'emblème du clan Miura n'était pas circulaire mais affichait à la place 3 larges bandes, faciles à repérer sur un champ de bataille.

    Kamon 4

    Miura Mitsu Hikiryo (version ultérieure) (Les 3 bandes du clan Miura).
    À partir de la seconde moitié de la période Muromachi, le design des Kamon a lentement évolué pour s'adapter à un nouveau type de vêtement de samouraï appelé kataginu. il s'agissait d'une robe sans manches aux épaules pointues, souvent portée de pair avec avec un hakama (grand pantalon) pour confectionner la tenue formelle connue sous le nom de kami-shimo. Étant donné que le kataginu était un vêtement formel porté lors de cérémonies spéciales ou d'entrevues, sa conception globale et sa coupe se sont rapidement normalisées. La position et la taille du kamon ont également été normalisées. Avec cette tendance, les Kamon ont lentement trouvé leur forme circulaire distinctive, soit en faisant le dessin entier basé sur un cercle, soit en l'inscrivant dans un anneau (et plus tard dans des carrés ou des losanges, puisque les deux figures peuvent tenir dans un cercle). Une fois que chaque emblème a pu s'intégrer dans un cercle, ils sont devenus évolutifs et pouvaient en outre suivre le même ensemble de règles de modification et de diversification.
    Ce kamon est le dernier emblème du clan Miura, suivant la normalisation circulaire.

    Kamon 5

    Takeda Hishi (losange du clan Takeda).
    Takeda Shingen était l'un des commandants de bataille les plus redoutés de la période Muromachi. Le mon Takeda, qui combine 4 losanges pour en former un de taille supérieure, est un emblème populaire au Japon.
    L'école Daito-ryu aiki-jujutsu utilise un mon Takeda Hishi comme emblème.

    Kamon 6

    Maru ni Takeda Hishi (losange du clan Takeda dans un anneau).
    Une variante populaire du mon Takeda Hishi.


    Passer commande - Description du service

    1. Sélectionner la taille du Kamon
      1.5 cm : cela convient pour toutes les armes, y compris les Jo de 24 mm. C’est plutôt petit pour un Kamon; c’est pourquoi nous préconisons cette taille seulement pour les Kamon avec peu de détails.
      2 cm : il s’agit de la taille standard. Cela convient pour presque toutes les armes, à l’exception des armes très fines telles que le Jo de 24 mm.
      2.5 cm : il s’agit d’une grande taille et ne conviendra pas pour les Koryu Bokken, Tanto, Bo, hanbo et Jo fins.
      Si la taille choisie est trop grande pour l’arme commandée, nous adapterons la taille du Kamon à son maximum pour la gravure.
    2. Sélectionner le design du Kamon
    3. Sélectionner la position du Kamon
      Si vous souhaitez modifier la position du motif pour ajouter la gravure d’un nom commandé sur la page produit, utilisez le champ "indications supplémentaires".
    4. Indications supplémentaires
      Si vous commandez plusieurs armes, utilisez le champ "indications supplémentaires" pour préciser quelle arme devra être gravée.

    Toute demande particulière devra être expliquée avant de passer commande. Si vous avez un doute, envoyez-nous un email avant de passer commande.
    Un Kamon = une gravure. Pour plus d’une gravure, ajoutez le Kamon autant de fois que voulu dans les options correspondantes.
    Ceci n’est pas un produit mais un service de gravure, à ajouter lorsque vous commandez une arme.

  • * Les avis produits datés entre 2009 et juillet 2019 proviennent de notre défunt site BudoExport.com

Prix total du set:
Sélectionnez les options produits pour afficher le tarif total
Tous les champs obligatoires doivent être remplis

Produits & Services

Kamon Géométriques - Gravure: ¥1,000

Accessoires

Fabrication sur commande | Production : ~ | Non échangeable/remboursable
Commandez aujourd'hui et nous expédierons avant le
En stock : expédition sous 2 jours ouvrés
Commandez aujourd'hui et nous expédierons avant le
Disponibilité : vers le (date d'expédition estimée)
N'étant pas en mesure de garantir la prochaine disponibilité produit, les commandes sont temporairement suspendues. Nous vous invitons à revenir consulter la disponibilité aux alentours du
Ce produit est en rupture de stock et définitivement arrêté. Il ne peut être commandé.
Sold out
Vous pouvez changer la devise (USD, EUR, CAD, etc.) et le système métrique du site entier en utilisant le bouton "outils" accessible en haut à droite de toutes les pages du site.
Inscription à la newsletter

1 à 2 emails par mois maximum. Nous ne partageons pas vos données.