News & Promotions

  • Fermeture de l’Atelier d’Armes en Bois Horinouchi | Aujourd’hui, c’est avec une profonde tristesse que nous devons annoncer publiquement que nous n’avons pas pu suffisamment soutenir l’atelier Horinouchi, à tel point que celui-ci fermera ses portes à la mi-septembre 2019. Plus de détails sur ce tragique événement sur notre blog.
  • Ouverture de SeidoShop.fr | Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture de SeidoShop en Français, successeur de BudoExport.com ! La traduction du site est en cours, les Nunchaku, Tonfa, armes de Koryu, Naginata, Yari ainsi que les Iaito et tous leurs accessoires arriverons dans le courant de l'été. N'hésitez pas à lire la news complète pour tous les détails !
  • Festival d'O'Bon & Vacances d’Été 2019 |

    Bien que Seido ne soit pas fermé durant la période d'O'Bon (du 12 au 15 août), nos ateliers prendront un peu de repos retardant en conséquence les commandes sur mesures.

Entretenir son équipement

Tout ce qu'il faut savoir pour conserver son matériel le plus longtemps possible

Un équipement bien entretenu est un équipement qui dure longtemps ! Les instructions de lavage ne sont jamais indiquées sur les équipements traditionnels japonais, nous allons donc ici vous lister les conseils de nos artisans.

AikiDogi

Le coton japonais est un excellent matériau, très solide, rétrécit très peu, mais il nécessite de l'attention pour son entretien. Notez que même en lavage à froid, le coton rétréciera légèrement, entre 2% et 3%, selon le modèle (indiqué sur chaque page de produit).

Dogi Seido après 3 ans d'usage intensif

Dogi Seido après 3 ans d'usage intensif

  • Lavez à 40 ° C maximum en machine.
  • Utilisez une lessive adaptée au lavage du coton, avec agent blanchissant. Si possible, utilisez une lessive liquide (la lessive en poudre mal diluée a tendance a tâcher le Dogi).
  • Ne mélangez pas les couleurs. (Ne lavez jamais avec des ceintures colorées car elles ont tendances a déteindre).
  • Attention à ne pas utiliser trop de lessive ! Le rincage doit être minutieux, surtout si vous ne portez pas votre Dogi dans les jours suivants son lavage (les résidus de lessive favorisent l'apparition de moisissures).
  • N'utilisez pas de sèche-linge ! La chaleur et les frottements endommagent profondément le coton.
  • Laissez sécher dans un environnement sec. Veillez à ne pas laisser le dogi sous l'exposition directe du soleil !

L'usage d'eau de javel est déconseillé, il est malgré tout préférable d'ajouter une dose d'eau de javel plutôt que d'augmenter la tempérure de lavage.

Il est préférable de laver votre Dogi à froid après chaque cours plutôt que de le laver en machine une fois par semaine à haute température ou avec un peu trop de lessive.
Notre conseil : lavez votre Dogi directement après le cours, avec peu ou pas de produit et à l'eau froide (c'est très rapide, et à l'exception des modèles lourds, le Dogi sera sec le lendemain). Tous les 4 ou 5 cours, lavez avec de la lessive à 40 ° C.
Faites sécher votre Dogi sur un cintre immédiatement après l'avoir lavé. Si vous lui redonnez sa forme à la main par petits coups secs, la plupart des modèles n'auront pas besoin de repassage.

Si vous suivez les instructions ci-dessus, vous conserverez votre Dogi sur une longue durée. A un rythme d'entraînement de 2 heures par jour, nos Dogi restent en excellent état pendant plus d'un an. A un rythme de 2 ou 3 cours par semaine, nos Dogis peuvent tenir plus de 5 ans sans aucun soucis.

Si vous n'avez pas l'intention d'utiliser votre Dogi pendant plusieurs semaines, nous vous recommandons de le plier en suivant les coutures et de l'emballer dans un sac en tissu.

Hakama

Hakama avec teinture synthétique

Les modèles en Tetron (polyester / rayonne), le cachemire (100% polyester) et le lin (polyester en lin) s'entretiennent de la même manière. Les couleurs ne déteignent pas pendant le lavage, les plis sont serrés et ne disparaîtront pas facilement, et ils ne rétrécissent pas. Les modèles noir / bleu marine en coton ne décolorent pas et ne rétrécissent que très légèrement (environ 1 cm de longueur), cependant, les plis se conservent moins bien comparé au tissu synthétique. Vous devez dès lors être prudents et les fixer avec des pinces à linge, ou encore mieux, avec un fil et une aiguille.

Vous pouvez penser que laver un Hakama en machine est une tâche compliquée et qu'il serait peut-être plus prudent de l'apporter à une blanchisserie ? Si votre blanchisseur sait comment s'occuper de ce genre de vêtements, pourquoi pas ! Mais ce n'est pas très compliqué. De plus, on lave généralement moins souvent son Hakama que son Dogi, tous les 3 mois environ.

Hakama Seido après 3 ans d'usage intensif

Hakama Seido après 3 ans d'usage

  • Lavage à froid à la main (30°C).
  • Utilisez de petites quantités de lessives spéciales pour le lavage à la main ou pour les tissus synthétiques.
  • Les Hakama ne déteignent pas, mais par précaution, ne les mélangez pas à d'autres couleurs ou avec du blanc.
  • Rincez abondamment pour éviter les résidus de lessive qui favorisent la croissance de moisissures.
  • N'utilisez pas de sèche linge ! La chaleur abîme les tissus synthétiques !
  • Accrochez et laissez sécher dans un endroit sec, sécurisez les plis avec des pinces à linge.
    > Ne faites pas sécher à la lumière directe du soleil, cela affecterait la couleur de votre Hakama !
  • N'utilisez jamais d'eau de javel !

Même au Japon, où toutes les blanchisseries savent comment laver les Hakama, nous préférons le faire nous même. Nous versons de l'eau tiède dans un évier avec un peu de lessive. Une fois bien dilué, nous plaçons le Hakama plié pendant quelques heures dans l'évier, en remuant de temps en temps. Ensuite, nous rinçons à l’eau tiède deux ou trois fois pour éviter les résidus de lessive sur le tissu, puis nous le suspendons à un cintre, en maintenant les plis à l’aide de pinces de fixation.
Astuce: utilisez un filet à linge de la taille du Hakama pour l'empêcher de se déplier dans l'évier.

Les Hakama en tissu synthétique ne sont pas pré-lavés. Vous pouvez les porter sont avoir à les laver préalablement, mais soyez prudents lors du premier lavage. Nous recommandons simplement de le rincer à l'eau claire froide deux ou trois fois pour éliminer les éventuelles traces de fixateur chimique résiduel.

Hakama en coton Aizome

L'entretien des Hakama en Aizome est beaucoup plus complexe que pour ceux avec des colorants synthétiques. En outre, la plupart des blanchisseries refusent ce type de Hakama car ils déteignent énormément. Cependant, les vêtements sur lesquels le Hakama pourrait avoir été frotté peuvent être lavés facilement (tout comme pour votre évier après le lavage de votre Hakama).

Avant la première utilisation :
Nous recommandons fortement de fixer la teinture. Pour ce faire, faites tremper votre Hakama dans du vinaigre et de l'eau salée pendant une nuit entière et répétez le processus 3, 4 ou 5 fois (l'eau deviendra jaune et non bleue, ne vous inquiétez pas, c'est à cause de la réaction chimique entre le colorant Aizome et le vinaigre, preuve qu'il s'agit bien d'Aizome traditionel japonais !). Le résultat ne sera pas parfait, votre Hakama continuera à déteindre, mais nettement moins.

Lavages fréquents : 
La teinture Aizome est difficile à entretenir, mais elle présente de nombreux avantages. Elle emprisonne les odeurs, elle est antiseptique, anti-moisissure et elle repousse les insectes (elle a également des propriétés adoucissantes pour le coton). Par conséquent, un Hakama en Aizome peut être utilisé sur de longues durées sans avoir à être lavé si il est correctement séché après chaque utilisation.

  • Lavage à froid à la main (30 ° C max.)
  • Utilisez de la lessive adaptée au lavage des tissus en coton et des teintures naturelles. Utilisez très peu de lessive.
    > Les lessives pour les jeans traditionnels sont généralement efficaces (les jeans étaient à l'origine teints avec de l'indigo en provenance d'Inde).
  • Lavez le séparément, sans aucun autre vêtements !
  • N'utilisez pas de sèche-linge ! La chaleur et les frottements endommagent le coton. Les poussières d'Aizome peuvent aussi abîmer votre sèche-linge.
  • Faites sécher dans un endroit sec. Faites bien attention à ne pas faire sécher directement au soleil !
    > Faites attention aux gouttes, elles peuvent tâcher votre sol.

Bien sûr, n'utilisez jamais d'eau de javel, cela tâcherait le tissu irrémédiablement.

Tout comme pour le Dogi, si vous n'utilisez pas votre Hakama pendant une longue période, il est préférable de le ranger dans un sac en tissu (le sac Seido fourni avec tous nos Hakama fera parfaitement l'affaire ;) ).

Obi (ceinture)

En occident, une idée faussement répandue est qu'il ne faut pas laver les ceintures. Cela est faux ! Une ceinture peut être lavée tout comme un Dogi ou un Hakama. Les conseils sont les mêmes que pour le Dogi. Notez cependant que les ceintures se rétractent d'environ 10 cm après le lavage.

  • Lavage en machine à 40°C maximum.
  • Utilisez de la lessive adaptée au lavage du coton. Utilisez de la lessive liquide si possible (la lessive en poudre mal diluée a tendance à tâcher le Dogi).
  • Ne mélangez pas avec des vêtements d'autres couleurs.
  • Faites attention, les ceintures colorées déteignent !

Armes en bois

Les armes vernies et non vernies doivent bien être séparées entre elles. Les premières nécessitent peu d'entretien alors que les secondes auront besoin de beaucoup plus d'attention.

Contrairement à ce que vous verrez dans de nombreuses boutiques, les armes en bois doivent être stockées horizontalement ! L'humidité et la température varient significativement en fonction de la hauteur et les armes stockées verticalement ont tendance à se tordre rapidement (même si elles sont vernies).
Elles peuvent être stockées sur un support (Katanakake) ou simplement dans leur sac, à même le sol (faites bien attention à ne pas stocker vos armes dans une salle qui serait trop humide ou trop sèche).

Armes vernies :

Les armes vernies peuvent résister à de nombreuses années de pratique sans entretien.
Quand le verni commence à s'estomper ou lorsque l'arme a subi quelques chocs, il est possible de la poncer, puis de l’huiler, ce qui la transformera en une arme non vernie.

Soyez cependant prudent, les armes bas de gamme fabriquées en Chine ou à Taiwan ont un vernis de relativement mauvaise qualité, et il est possible que l'arme devienne inutilisable si des échardes commencent à apparaître sur le bois. C'est un problème dont vous n'aurez pas à vous soucier avec nos armes !

Armes non vernies :

Juste avant leur expédition, nos armes non vernies sont huilées plusieurs fois (3 ou 4) afin de remplir les pores du bois et permettre une utilisation immédiate dès réception.

Environ une fois par mois, nettoyez votre arme avec un tissu propre aux fibres sérrées, puis lubrifiez généreusement le bois avec de l'huile de camelia ou toute autre huile destinée à l'entretien du bois. Vous pouvez apposer 2 ou 3 couches d'huile jusqu'à ce que le bois ne puisse plus l'absorber. Le séchage prendra toute une nuit pour la dernière couche.

Sinon, tous les 6 à 12 mois, plongez vos armes dans un bain d’huile si vous disposez de ce type d’équipement.

Petit à petit, la couleur et le toucher de vos armes changera et la densité du bois augmentera. Vous verrez ainsi que le bois est vraiment un matériau vivant !

Prendre soin de vos armes d'Aikido

Les armes sont huilées avant expédition

Si vous avez la moindre question concernant l'entretien de votre équipement, n'hésitez pas à nous contacter !
Inscription à la newsletter

1 à 2 emails par mois maximum. Nous ne partageons pas vos données.