La vie & l'héritage de Donn F. Draeger

La vie & l'héritage de Donn F. Draeger

24 Mars 2019

Le 24 mars 2019, un groupe de chercheurs et de pratiquants de Budo et de Kobudo travaillant et pratiquant au Japon a organisé une série unique de conférences sur l'impact de Donn Draeger sur la communauté des arts martiaux avec quatre conférences données par des personnes qui l'ont connu et lui ont succédé.
En tant que pratiquants travaillant activement à la promotion internationale du Budo et du Kobudo, et parce que nous estimons qu'il est de la plus haute importance de soutenir les événements organisés par la nouvelle génération qui succède à Donn F. Draeger, Seido et Guillaume Erard ont offert leur aide pour enregistrer et publier des vidéos de l'événement.

Donn F. Draeger

Pionnier, énigme et inspiration, l’héritage de Donn F. Draeger continue de façonner notre approche des arts martiaux. Né en 1922, il était un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée et a participé à la bataille d'Iwo Jima.
Capitaine dans le Corps des Marines des États-Unis, pionnier de plusieurs méthodes d’entraînement physique, pratiquant de techniques martiales japonaises modernes, premier étudiant non japonais de plusieurs arts martiaux classiques, auteur d'ouvrages de référence et fondateur d’une étude sur le comportement de combat humain appelée Hoplologie.
Instructeur de Katori Shinto Ryu Kenjutsu, il a également atteint des hauts rangs en Shindo Muso Ryu, judo, kendo et aikido, entre autres arts.
Nous ne connaissons pas encore la portée globale de ses réalisations depuis sa mort prématurée en 1982, mais il était, à travers sa persévérance, ses capacités, et son exemplarité, connu même par les Japonais en tant que ‘Sensei’.
Aujourd'hui, Hunter ‘Chip’ Armstrong, Liam Keeley, Alex Bennett, et Phil Relnick se sont rassemblés pour parler de cet Homme, de son travail, et de son héritage.

Première présentation par Hunter ‘Chip’ Armstrong

Donn F. Draeger & la connexion des Koryu à l'hoplologie moderne par Hunter ‘Chip’ Armstrong (en anglais)

Hunter ‘Chip’ Armstrong a commencé à s’entraîner aux arts martiaux au travers de divers systèmes de karaté au début des années 60. En s'installant au Japon, il poursuivit ses études auprès de Higaonna Morio sensei (Goju ryu) dans le célèbre dojo Yoyogi.

Rencontrant Donn Draeger en 1975, Armstrong entreprit sa première incursion dans le monde des koryū bujutsu japonais, commençant par le Shindō Musō Ryū jō au dojo Renbukan à Tokyo en 1977. En 1980, il commença à s’entraîner au Tatsumi Ryū. En 1985, alors qu'il vivait à Nagoya, il fut accepté par Kato Isao Sensei pour commencer à s'entraîner au Shinkage Ryū heihō / Owari Kan Ryū sōjutsu. Bien qu'il se concentrait principalement sur les arts de combat japonais, il explora également d'autres arts, notamment des styles Chen et Yang de taichi, ainsi que le bagua et le xing yi.

D'abord en tant que membre puis président de la société internationale d'hoplologie, Chip s'est engagé dans la recherche et le développement en hoplologie - l'étude du comportement et des performances de combat humain - à partir de la fin des années 1970. Dans cette optique, il a mené des recherches sur le terrain au Japon, à Taïwan, à Hong Kong, en Malaisie, en Indonésie, en Thaïlande, au Sri Lanka et en Inde, étudiant à la fois les arts de combat traditionnels ainsi que leurs variantes modernes.

Depuis 1996, Chip participe au développement de programmes de formation et à l’organisation de séminaires à l’intention des forces armées et de la police, intégrant les principes inhérents au comportement de combat humain avec les techniques et technologies de combat modernes. Ces principes sont présents dans de nombreux systèmes de combat traditionnels sur les champs de bataille, en particulier le koryū bujutsu de la période Sengoku, mais ils sont universellement présents dans d'autres cultures de combat martiales et civiles à travers le monde.

Deuxième présentation par Liam Keeley

"Hoplologie : Ce que Donn Draeger a enseigné et comment commencer" par Liam Keeley (en Anglais)

Liam Keeley est un hoplologue, instructeur de Tatsumi-ryu et de Toda-ha Buko-ryu, et spécialiste du combat au bâton zoulou, parmi de nombreux autres accomplissements. Il était un proche collaborateur de Donn Draeger.

Né en Afrique du Sud, Liam a commencé sa formation aux arts martiaux à l'âge de dix ans avec le judo. Après avoir obtenu une licence en sociologie, il partit au Japon en 1974 pour approfondir sa pratique du karaté Goju ryu. Arrivé à Tokyo, il commence à s’exercer au célèbre dojo Yoyogi avec le désormais légendaire Higaonna Morio sensei. Liam s'est rendu en Malaisie et en Indonésie en 1979 avec Donn Draeger et une équipe d'autres hoplologues, apprenant directement sous l'égide de Draeger son approche en matière d'étude et de classification des arts martiaux, des armes et de la culture. Il est retourné en Afrique du Sud en 1980 pour étudier l'anthropologie, tout en apprenant remarquablement le style mhlabatini du combat au bâton zoulou. De retour au Japon en 1984, il commence son étude du Tatsumi ryu, art dans lequel il détient le grade d'Okuden Mokuroku, en étant l'élève de Kato Takashi sensei. Il commence ensuite à s'entraîner au Toda Ha Buko ryu, sous l'égide de Nitta Suzuo sensei, art dans lequel il détient le grade de Shihan. Liam a continué à promouvoir la collaboration et l'éducation dans les arts martiaux en tant que membre de la Société japonaise d'arts martiaux, en organisant la première conférence internationale sur l'hoplologie en 1996 et plus récemment en tant que cofondateur du collectif de Koryu.

Liam réside actuellement à Melbourne, en Australie. Il souffre de la maladie de Parkinson mais continue d’enseigner et de pratiquer.

Troisième présentation par Alexander Bennett

"Hoplologie : Draeger & la migration de l’esprit du ‘Bu’" par le professeur Alex Bennet (en Anglais)

Le docteur Alexander Bennett est né à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en 1970. Il passa une année au Japon dans le cadre d’un programme d’échange entre lycées, où il a fait ses premières expériences de Kendo, le menant à une vie dédiée à cet art.

De retour au Japon pour des études supérieures, il a obtenu un doctorat de l’Université de Kyoto (docteur en sciences humaines et environnementales) en 2001 et un deuxième doctorat de l’Université de Canterbury (docteur en philosophie en japonais) en 2012. Il a travaillé au centre de recherche internationale d’études japonaises et au département d’études japonaises de l’Université de Teikyo; il est actuellement professeur à la division des affaires internationales de l’Université du Kansai.

Alex est vice-président de la Fédération internationale de Naginata, membre du comité international de la fédération japonaise de kendo, du comité international de la fédération japonaise de Jukendo, directeur de l'Académie japonaise de Budo et entraîneur en chef de la fédération néo-zélandaise de Kendo.

Il fonda et est rédacteur en chef du magasine Kendo World, le seul journal au monde en anglais consacré au kendo. Il détient les grades de kendo kyoshi 7ème dan, Iaido 5ème dan, naginata 5ème dan, tankendo 5ème dan, jukendo 5ème dan et jikishin kage-ryu kenjutsu 3ème dan. Il étudie également le Tendo-ryu.

Alex est également un écrivain prolifique, à la fois en japonais et en anglais, sur l'histoire et la culture japonaise. Les dernières publications en anglais incluent "Hagakure : La sagesse secrète du samouraï", "Kendo : La culture de l'épée", "Naginata : Histoire et pratique", "L'intégrale Musashi : Le livre des cinq anneaux et autres ouvrages", "Japon : Le guide ultime du samouraï".

Quatrième présentation par Phil Relnick

Hoplologie : 'Le Draeger que je connaissais' par Phil Relnick (en Anglais)

Phil Relnick est né dans l'État de New York en 1938 et a déménagé à Brooklyn (New York) avant la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il rejoignit l'US Air Force en 1955 et, un an plus tard, se retrouva au début d'une tournée imprévue de trois ans au Japon et d'un voyage de toute une vie dans le monde des arts martiaux, commençant par le judo en 1957. Ce voyage compris une résidence intermittente de 40 ans au Japon, un mariage et trois enfants entre 1956 et 1998.

De retour au Japon en tant que civil en 1961, Phil poursuivit son entraînement de judo où il finit par obtenir le rang de 4ème dan. Grâce à une introduction de Donn Draeger, il a commencé l’étude du Jojutsu Shinto Muso Ryu avec Shimizu Takaji Sensei au Dojo Rembukan et a obtenu le rang de Menkyo-Kaiden.

En 1978, toujours avec l’introduction de Donn Draeger, Phil a commencé l’étude du Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu avec Otake Risuke Sensei au Shinbukan Dojo et a finalement obtenu le rang de Shidosha Menkyo.

Outre les aspects techniques des arts martiaux, Phil était cofondateur et ancien président de la Fédération internationale de Jodo et fondateur / président de la Société japonaise des arts martiaux. Il a obtenu une licence en commerce de l'université Waseda au Japon et une maîtrise en études est-asiatiques (Japon) de l'université du Michigan aux États-Unis.

Après son retour aux États-Unis et sa retraite en 1998, Phil a construit un dojo rattaché à son domicile, près de Seattle (Washington), le Shintokan, où il enseigne dans les deux traditions koryu.

0 commentaires - La vie & l'héritage de Donn F. Draeger

Laisser un commentaire

Inscription à la newsletter

1 à 2 emails par mois maximum. Nous ne partageons pas vos données.