Le futur de l'industrie des armes en bois et augmentation des prix en 2020

Le futur de l'industrie des armes en bois et augmentation des prix en 2020

En septembre 2019, l'atelier Horinouchi qui détenait environ 40% de la production de toutes les armes en bois fabriquées au Japon a définitivement fermé ses portes.

Les raisons sont à la fois simples et tristes :

1 - Le vieillissement de la population japonaise, ce qui signifie une énorme baisse de la jeune main-d'œuvre (surtout lorsque les ateliers sont situés dans le sud du Japon).
2 - Mauvais salaires, qui ne motivent pas à travailler dans cette industrie (les artisans des armes en bois gagnent environ le salaire local moyen, pas plus).
3 - Un manque de reconnaissance en regard de la qualité de leur travail qui ne contribue pas à motiver la jeune génération.
4 - Et de mauvaises décisions commerciales qui ont conduit à la faillite.

De moins en moins d'artisans sont tentés de travailler dans l'industrie

De moins en moins d'artisans sont tentés de travailler dans l'industrie

Bien sûr, en ce qui concerne le premier point, personne ne peut faire grand-chose à ce sujet. La population japonaise vieillit, et cela ne changera pas de si tôt.
Le quatrième point est la responsabilité des ateliers, et nous ne pouvons qu'espérer que les 3 autres, Aramaki, Matsuzaki et Nidome feront de meilleurs choix. Cependant, nous pouvons certainement faire quelque chose pour les points deux et trois.

Comme vous le savez, Seido dépense beaucoup d'énergie et de ressources pour la promotion de l'artisanat à travers des articles de blog, des interviews vidéo, mais aussi à travers notre travail quotidien qui ne consiste pas seulement à vendre des armes mais aussi à éduquer les pratiquants afin qu'ils comprennent ce qu'ils achètent et pourquoi ils paient le prix qu'ils paient pour des armes fabriquées au Japon. Nous continuerons sur cette voie en espérant que la reconnaissance du travail des artisans conduit à la fois à l'acceptation de prix plus élevés et motive la jeune génération à choisir ce type de travail pour la beauté de l'artisanat.

Et nous arrivons au deuxième point. Il est de la plus grande importance que les ateliers augmentent leurs prix à un point qui leur permettra d'évoluer vers un modèle durable à long terme.
C'est pourquoi nous avons procédé à une forte augmentation des prix de toutes les armes en bois au cours des derniers mois.
En novembre et décembre, lorsque nous avons transféré tous les modèles fabriqués à l'atelier Horinouchi vers les autres ateliers, nous avons discuté des prix de chaque modèle avec les artisans, tous ensemble, et nous nous sommes assurés que les prix étaient harmonisés et durables pour eux.
En janvier 2020, nous avons finalement augmenté les prix de toutes les armes standards/supérieures (Bokken, Jo / Bo et Tanto) avec la même logique.

Avant l'augmentation des prix, le Bokken Standard, désormais au prix de 6500 Yen, était au prix de 5000 Yen. Examinons le coût de ce Bokken de 5000 Yen :
- 2500 Yen pour les frais d'expéditions (inclus dans le prix).
- 1000 Yen (33% de marge) pour Seido (un calcul final qui inclut les armes que nous excluons lors du contrôle qualité).
- Quelques centaines de yens pour l'expédition au sein du Japon, le stockage et les taxes.
Tout cela laisse plus ou moins 1000 Yen pour l'artisan.

Si nous déduisons le coût de la matière première et divers frais d'entretien, nous pouvons estimer que le gain brut pour un Bokken est de 500 Yen.
Comparé au salaire minimum qui est d'environ 900 Yen au Japon, cela signifie qu'un artisan a 30 minutes pour produire un Bokken et gagner le salaire minimum, même après des décennies de formation dans son art artisanal.

Qui voudrait être un artisan travaillant dans un environnement dangereux et sale toute la journée pour gagner au mieux 1000 Yen/heure? Personne, bien sûr.

Maître Nidome travaillant dans son atelier encombré

Maître Nidome travaillant dans son atelier encombré

En tant que fondateur de Seido et passionné d'artisanat, mon avis est que les artisans devraient au moins doubler leurs prix.
Bien sûr, du point de vue du client, cela peut sembler déraisonnable, mais saviez-vous que les artisans français, portugais ou américains facturent de 100 USD (10 000 Yens) à 200 USD (20 000 Yens) pour un Bokken, et ce, sans qu'aucun tiers ne soit impliqué (vente directe)? Est-ce que 65 à 100 USD (expédition mondiale incluse) vous paraîssent trop pour un Bokken fabriqué au Japon ? Cela ne représente que la moitié de ce que facturent les artisans occidentaux.

Nous comprenons que l'acquisition d'armes de haute qualité soit un sacrifice pour beaucoup d'entre vous et que tout le monde ne puisse pas se permettre des articles aussi chers.
C'est probablement en partie à cause de cela que certains de nos concurrents ont fait pression sur les artisans pendant plus de 20 ans afin qu'ils n'augmentent pas leurs prix. Mais il s'agit d'un cercle vicieux qui ne peut que conduire à de grandes pertes pour tout le monde : artisans, pratiquants, l'économie en elle-même et cela soulève probablement des préoccupations écologiques. Nous poussons les artisans dans cette direction depuis près d'une décennie maintenant et bien qu'ils aient déjà fait un petit pas en avant il y a quelques années avec tout notre soutien , la fermeture soudaine de l'atelier Horinouchi a ébranlée l'ensemble de l'industrie d'une manière jamais connue auparavant.

Nous intensifions désormais nos efforts et nous avons commencé avec une augmentation de prix significative pour 2020, entre 50 et 100% pour les Bokken Koryu (qui nécessitent beaucoup plus de travail), et entre 20 et 30% pour les armes standards/supérieures.

Maître Matsuzaki dans son atelier

Maître Matsuzaki dans son atelier

Nous prévoyons également que cette augmentation de prix entraînera une légère baisse des commandes, et donc une baisse de la production.
En effet, tous les ateliers sont actuellement complètement noyés sous beaucoup plus de commandes qu'ils ne peuvent produire, et certains artisans ont soufferts de burnouts les semaines passées.

Des salaires décents, des heures de travail décentes et la possibilité de mieux sélectionner le matériau utilisé (et pas seulement d'acheter autant que possible pour produire le plus possible) sont nos principaux objectifs et nous continuerons à fournir un soutien complet à tous nos artisans partenaires jusqu'à ces objectifs soient atteints.

Nous vous remercions pour votre compréhension !

1 commentaire - Le futur de l'industrie des armes en bois et augmentation des prix en 2020


Publié par Emmanuel Roger le .

Bonjour et merci pour cet article passionnant et triste à la fois. La disparition de l’artisanat japonais (comme d’ailleurs de tout artisanat d’excellence) est une véritable tragédie. C’est un savoir faire exceptionnel et la possibilité d’acquerir des produits très haut de gamme qui se perd. Il faut absolument résister tant que possible aux sirènes de la production de masse et du pas cher qui ne conduit qu’à l’exploitation de tous par tous et à l’appauvrissement économique et culturel généralisé. J’espère que de nombreux clients vous soutiendront dans cette démarche.


Laisser un commentaire

Inscription à la newsletter

1 à 2 emails par mois maximum. Nous ne partageons pas vos données.